Charest change la garde à l'Office de la langue française

Antoine Robitaille
17 décembre 2010
Le Devoir

La controversée présidente de l’Office de la langue française, France Boucher, a été mutée mercredi par le gouvernement Charest à la tête de la Régie du cinéma. Mme Boucher quittera l’Office pour la Régie le 10 janvier. Elle sera remplacée par Louise Marchand, depuis 2007 membre et présidente de la Commission de l’équité salariale.

«Faut espérer que la nouvelle direction va insuffler un nouveau dynamisme à cet organisme, qui en a bien besoin à mon avis», a lancé le sociologue Simon Langlois. En mars 2008, M. Langlois avait claqué la porte du Comité de suivi de l’OQLF pour protester contre le bilan quinquennal de la situation linguistique que l’Office s’apprêtait à publier. L’OQLF avait aussi été soupçonné à l’époque de retarder la publication des études du démographe Marc Termote. Celles-ci démontraient que vers 2021 et sans doute avant, les Montréalais parlant français à la maison seront devenus minoritaires sur l’île. Le Parti québécois avait à l’époque vertement dénoncé l’attitude de l’OQLF et Pauline Marois avait réclamé le congédiement de Mme Boucher.

«C’est une très bonne nouvelle», s’est exclamé hier, au sujet du départ de Mme Boucher, un ex-haut fonctionnaire rompu aux affaires linguistiques. «Ça renouvellera l’activité de l’Office, lui insufflera un dynamisme qu’il avait perdu», a-t-il dit. Selon des sources, le gouvernement a eu du mal à trouver un candidat désireux de prendre la tête de l’OQLF.

C’est Marc Termote, en 2008, qui avait soutenu que la ministre responsable du dossier linguistique, Christine St-Pierre, avait reçu des directives d’en haut de reporter la divulgation de l’étude. La ministre avait nié cette version des faits en ajoutant que

M. Termote devrait «s’en tenir à ses recherches». Un an plus tard, à la surprise générale, M. Termote était nommé à la tête du Comité de suivi de la situation linguistique de l’OQLF. Joint hier en début de soirée, M. Termote a dit qu’il venait d’apprendre la nouvelle du départ de Mme Boucher. «Je n’étais pas au courant et n’ai rien à dire là-dessus. Je m’entendais bien avec Mme Boucher. C’est le résultat d’un jeu de chaise musicale, m’a-t-on dit.»

Le déplacement latéral de France Boucher faisait en effet partie d’une série de nominations de fin d’année annoncées mercredi en fin de journée par le Conseil des ministres. Huit ministères sont touchés, dont l’Éducation, qui change de sous-ministre: ce sera Louise Pagé, actuellement sous-ministre à la Famille et aux Aînés, qui remplacera Christiane Barbe.

Lien : http://www.ledevoir.com/politique/quebec/313185/charest-change-la-garde-a-l-office-de-la-langue-francaise