Capital politique

La locution se faire du capital politique est un calque de to make political capital. On la remplacera par exploiter à des fins politiques, favoriser ses intérêts politiques, se gagner des avantages ou des faveurs politiques.

Le Monde ouvrier, numéro 80, janvier-février 2009